Après avoir baissé pendant trois décennies, le surpeuplement revient frapper l’île de France. En effet en région parisienne, les logements où le nombre d’habitants dépasse celui des pièces est de loin supérieur à la moyenne nationale.

Campagne de la fondation Abbé Pierre contre le surpeuplement

Mais là où il y a de quoi s’inquiéter c’est bien dans Paris même. Selon une étude de l’INSEE, la proportion de logement surpeuplé dans la capitale atteint même les 27% ! Même si c’est à Paris que la population est la plus dense, ce phénomène s’explique aussi par un second facteur. En effet c’est à paris où la concentration de petits studios (25m² ou moins) est la plus élevée du pays. La capitale regroupe même plus d’un tiers (36%) de ces derniers. Cette forte concentration de petite surface s’explique par l’attractivité de la capitale. En effet la population parisienne ne cesse de croître et même si la région s’étend , le centre lui reste le même. La capitale se retrouve donc au milieu d’une guerre de la surface, où chaque particulier s’arrache chaque m² proche du centre.

Un autre facteur décisif de ce surpeuplement des logements parisiens est sans nul doute le prix de ces derniers. En 30 ans, les loyers des logements sur Paris ont augmentés de 128%, alors que les ressources des locataires n’augmentaient que de 59%. Le manque de corrélation entre ces deux mouvements est le principal responsable de ce surpeuplement.

Il serait temps d’investir dans l’immobilier à Paris pour espérer remédier à ce problème. Des dispositifs avantageux existent comme le statut LMNP par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *